LE BAL DES INTOUCHABLES

Présentation

une pièce de cirque sous chapiteau

Création le 11 septembre 2012 au Théâtre Vidy-Lausanne.

Sous le chapiteau, le spectacle s’ouvre sur une drôle d’entrée en scène qui augure bien de la notion d’intouchable. Au fil du spectacle, c’est une symphonie des possibles que donnent à voir les artistes, tant ils déjouent ce qui semble à priori impossible. Au début, le groupe se fait cortège, puis, peu à peu, chacun livre sa partition, s’affranchit du collectif, s’esquive dans les hauteurs, prend le risque de la liberté et de la chute, pour mieux revenir vers les autres avec de nouveaux gestes à offrir.

Le destin singulier d’Antoine Rigot est au centre de la pièce, mais pour y vivre un nouvel envol, rechargé par cette immersion au sein d’une équipe artistique exprimant au gré des solos, duos, trios et des retrouvailles, la vitalité, la malice, la cruauté, les rêves, les échecs, l’insolence, le risque, la virtuosité, la générosité, la sagesse…

Souvent burlesque, le Bal des intouchables nous parle de huit personnages, jeunes et vieux, légers et handicapés, agiles et fragiles. Ce qui est donné est reçu, la chute est toujours proche de l’élévation, le succès de la solitude, et réciproquement. Les Colporteurs ont su joindre le geste à l’émotion, évoquer la maîtrise de l’art et la transmission de l’expérience. Les musiciens participent pleinement à la dramaturgie de l’ensemble, tour à tour partie prenante de la scène, ou l’accompagnant à sa lisière. Leur jeu contribue à tendre un fil solide à l’intérieur du numéro.

Cette création est le résultat d’un travail autour de la découverte de soi et des autres, et la tentative d’assumer les différences qui nous gouvernent, nous éloignent et nous rapprochent. Se dégageant des images convenues, le spectacle fait l’éloge de la prouesse choisie et de la poésie du geste lent.

Extraits d’un texte de Claudine Dussollier
13 septembre 2012

Production : Les Colporteurs

Coproductions : Cirque-Théâtre d’Elbeuf, pôle national des arts du cirque • Parc de La Villette • Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines scène nationale, avec le soutien de la communauté d’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines • Le Carré Magique Lannion Trégor, pôle national des arts du cirque en Bretagne • Marseille Provence 2013 capitale européenne de la culture • Le Channel, scène nationale de Calais • Bonlieu scène nationale d’Annecy • Théâtre Vidy-Lausanne • La Ferme du Buisson, scène nationale de Marne-la-Vallée • Imagine 2020/EPCC-Le Quai, Angers • Cirque Jules Verne, pôle national des arts du cirque d’Amiens • TAB Vannes, scène conventionnée • La Cascade, pôle national des arts du cirque de Bourg-Saint-Andéol

Avec les soutiens : du Théâtre de la Coupe d’Or de Rochefort de l’Ecole Nationale d’Architecture de Nantes / département scénographie et du Groupe d’étude et de recherche scénologique en architecture de l’ENSA Nantes (GERSA)

Le spectacle a reçu le soutien : du Ministère de la Culture et de la Communication - D.G.C.A du Fonds SACD Musiques de scène et de l’ADAMI

La compagnie Les Colporteurs est conventionnée par : la DRAC Rhône-Alpes, le Conseil régional Rhône-Alpes, et le Conseil général de l’Ardèche et est soutenue par la Ville du Teil d’Ardèche.
Elle bénéficie depuis 2007 du soutien de la Fondation BNP Paribas pour le développement de ses projets.